fbpx
09 52 59 89 36 [email protected]

Comment faire de la veille efficacement ?

Pourquoi est-ce intéressant d’être présent(e) sur internet ? En voilà une question qu’elle est bonne, non ?! 🧐 #pavédanslamare

Aujourd’hui, le web est avant tout un moyen incontournable pour rechercher de l’information sur une société, sur une organisation, un commerce, un restaurant, une personne… Mais pas que !

C’est aussi un formidable outil pour TROUVER de l’information sur son secteur d’activité, sur les différentes tendances, sur l’actualité… Bref pour être en VEILLE ! 🔍

Alors concrètement, KEZKEZAI faire de la veille sur le web et comment bien le faire ?

Un peu de théorique !

💬”La veille consiste en l’activité continue de surveillance d’un environnement technologique, commercial, concurrentiel, etc… pour en anticiper les évolutions”.

Bon, concrètement, c’est regarder un peu ce qui se passe autour de nous pour faire évoluer son entreprise ! Faire de la veille, c’est se mettre à l’affut de toute information au plus près de la source. C’est mettre en place un système de collecte, mais aussi de traitement des informations sur un/des sujets précis.

Pourquoi se créer une veiller ?

Une veille, ça peut être utile pour pas mal de choses :

  • Déjà, savoir ce que l’on dit de vous, de votre entreprise ou de vos produits/services. En trois mots : gérer votre e-réputation !
  • Ça peut aussi être intéressant pour surveiller un peu ce qu’il se passe chez les concurrents, partenaires, fournisseurs… Notamment à travers les publications sur les réseaux sociaux, les sites web, les médias…
  • Évidemment, être en veille, c’est très pratique aussi pour connaître les dernières tendances dans votre secteur d’activité, les attentes de vos clients, de votre communauté... Et ainsi, adapter votre offre avec la demande !
  • Enfin, faire de la veille, c’est également génial pour observer, s’inspirer, créer, innover

Quels sont les principaux types de veille ?

📇 La veille e-réputation (marque + dirigeant)

Cette veille va vous permettre d’évaluer votre image et votre réputation sur le net.

Les objectifs sont simples :

  • Savoir ce qu’il se dit de vous dans les médias, sur les réseaux sociaux, sur certains sites d’avis, dans les commentaires…
  • Anticiper une situation de crise
  • Utiliser les informations recueillies pour adapter vos produits / services et innover.

🥊 La veille concurrentielle (concurrents)

Cela va vous permettre de connaître vos concurrents sur le bout des doigts !

Les objectifs :

  • Connaître les mouvements de vos concurrents (recrutements, acquisitions, nouvelle marque, lancement d’un nouveau service ou produit…)
  • Évaluer leur positionnement, et le comparer au vôtre.

🎯 La veille marché (métiers et tendances)

Dans ce cas, cette veille va vous permettre de connaître et d’anticiper les évolutions de votre marché, et par la suite de détecter de nouvelles opportunités commerciales !

Les objectifs :

  • Identifier les menaces et opportunités, les leviers de croissance, ou à l’inverse les activités en perte de vitesse… En bref, ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas !
  • À partir de nouvelles sources d’informations, d’identifier de nouveaux clients, fournisseurs, partenaires, et ainsi développer votre potentiel commercial.

Une fois le théorique passé, passons à la pratique !

Si on devait résumer (et mettre un peu de termes techniques anglophones… 🧐), il existe 2 façons de capter de l’information.

La façon “Pull” : “J’essaie d’aller régulièrement sur des sites web, je consulte souvents des médias spécialisés… Bref, je vais chercher de l’informations en direct, par moi-même !”

La façon “Push” : “Je me suis abonné(e) à des newsletters, des flux RSS, des comptes sur les réseaux sociaux qui m’intéressent, et ainsi je reçois une information riche, en continu. Concrètement, j’utilise des outils qui permettent de me faire remonter automatiquement de l’infos… Elle vient directement à moi !”

Quelles vont être les 10 étapes à suivre pour que votre veille soit efficace ?

  1. Définir quel(s) sujet(s) va (vont) vous intéresser et pourquoi ?
    Pour éviter de s’éparpiller un peu partout et collecter de l’information à foison mais sans grande pertinence, il faut bien choisir les thématiques que vous allez vouloir suivre à travers cette veille.
  2. Fixer des objectifs clairs et mesurables
    À quoi va servir votre veille ? Pourquoi faire une veille ? Pour répondre à ces questions, il faut fixer des objectifs selon ce que vous allez chercher, ce que vous souhaitez trouver. Plus les objectifs et les enjeux seront clairs, plus votre veille sera efficace.
  3. Poser un calendrier pour votre veille.
    Faire de la veille, ça peut rapidement devenir très chronophage. Il faut donc bien définir les moments pendant lesquels vous allez vous attacher particulièrement au suivi des informations qui circulent sur le web, et donc couvrir votre veille. On ne surveille pas “TOUT” ! Les sources à surveiller et leur nombre doivent être en adéquation avec le temps que vous possédez pour cette tâche (plus il y a de sources, plus ça prend du temps !).
  4. Utiliser les bons outils à votre disposition
    Toujours dans une volonté de gain de temps, n’hésitez pas à utiliser la méthode “Push” pour vous “Pousser” de l’information. Vous pouvez par exemple créer des alertes via Google Alertes pour suivre les mentions de votre entreprise en “temps réel”. Vous pouvez également vous abonner à des comptes intéressants sur les réseaux sociaux, en variant aussi bien les médias généralistes que spécifiques ! Et plein d’autres outils très intéressants : Abonnement newsletters, agrégateurs de flux RSS, Podcasts…
    L’astuce : automatiser au maximum la collecte d’information pour allouer plus de temps à l’analyse.
  5. Vérifier et filtrer les résultats
    Collecter de l’information est une chose, encore faut-il que cette dernière soit sûre, ne soit pas une “Fake New” ! Donc avant d’en tirer quelque chose, il faut évidemment vérifier les résulats obtenus puis les classer pour faciliter leur analyse à posteriori.
  6. Analyser les informations 
    L’analyse, c’est ce qui donne toute sa valeur à l’information et aux données collectées qui, sinon, ne constituent qu’un empilement de “data” sans grande valeur ajoutée. Prendre le temps de bien voir ce qui ressort de toutes ces informations collectées est donc essentiel.
  7. Recouper les informations et confronter les points de vue
    Pour vous aider dans cette analyse, il ne faut pas hésiter à recouper certaines informations. En effet, la “pépite” en soit existe peu. C’est la confrontation avec d’autres infos qui fait d’un information une pépite… et également la confrontation de différents points de vue !
  8. Diffuser, partager les résultats.
    Une fois l’information collectée et analysée, il va être le moment de la diffuser ! Vous allez pouvoir partager ce contenu à travers vos Newsletters, vos réseaux sociaux, votre site internet, en interne également…
    Cependant attention ! Le “livrable” universel, la façon de diffuser de l’information réalisable pour tous, n’existent pas ! En effet, il va vous falloir vous adapter aux attentes, aux pratiques de vos cibles (fréquence de publication, format, visuel…), mais aussi aux règles éditoriales de chaque support (on ne va pas publier de la même manière sur Instagram, que sur Facebook, ou encore sur Twitter !).

9. Faites évoluer votre veille
Au fur et à mesure de votre veille, il ne faut pas hésiter à la faire évoluer, en changeant certains paramètres par exemple. Le but étant que la collecte soit améliorée et adaptée selon ces nouveaux critères : nouvelle donnée à surveiller, nouvelle langue de recherche à inclure, champ de recherche à élargir, mots-clés à affiner…

10. PRENEZ DU PLAISIR !
Faire de la veille, ça peut rapidement devenir “barbant”. Pas mal de travail, pour parfois peu de retours… Alors autant se faire plaisir ! Il ne faut pas oublier que l’une des principales qualités nécessaires pour le web, c’est la CURIOSITÉ 😉Et cette curiosité, vous pouvez la cultiver très facilement grâce à la veille !

À vous de jouer 💪!

Les articles de la même thématique :

Share This