01 79 73 41 44 [email protected]

La date butoir du RGPD arrivant à grands pas ! En effet, à partir du 25 mai 2018, le Réglement Général pour la Protection des Données sera mis en place ! 

Comme évoqué précédemment, cette nouvelle réglementation aura un impact direct sur un canal de communication très utilisé :  l’emailing. 

Alors un “emailing” d’ailleurs, KEZKEZAI ? Pourquoi est-il intéressant d’utiliser cet outil pour communiquer avec vos clients ? Comment réaliser une campagne d’emailing toptimale et quels outils peut-on utiliser ? C’est le sujet de notre article du jour. 

 

C’est quoi l’emailing ?

L’emailing est un outil majeur de la communication ! En fait, l’emailing, c’est tous les e-mails publicitaires, commerciaux, d’informations… que vous recevez (parfois en très grand nombre ! 😅) ou envoyez. Il existe une multitude de types d’emailing, voici les plus courants :

  • La newsletter (pour informer et maintenir une relation)
  • E-mail de prospection (pour acquérir de nouveaux clients)
  • E-mail promotionnel & de fidélisation (pour booster les ventes, prospecter et fidéliser)
  • E-mail transactionnel (information sur les commandes et paiements)

Bref, il existe un type d’emailing pour à peu près tout ! 😁

ATTENTION ! Il ne faut cependant pas confondre email commercial et spams ! Les spams, ces courriels indésirables, pourriels, que l’on vous envoi alors que vous n’avez rien demander, et qui remplisse nos boîtes mails à foison !

Néanmoins, tous les spams sont certes avant tout des emailing, mais tous les emailing ne sont pas forcément des spams… Philosophique n’est-ce pas ! 🧐

Si l’emailing est utilisé intelligemment, il n’est pas forcément intrusif, et au contraire permet d’obtenir un taux de retour en moyenne de 5 à 15%. Pour cela, il faut réaliser des campagnes d’emailing ciblée.

Envoyer votre emailing à tout votre carnet d’adresse, sans cibler vos destinataires en fonction du message que vous souhaitez passer n’est pas réellement une bonne idée, car dans ce cas là, votre e-mail risque de passer directement en spam.

Aujourd’hui 70% des emailing passent en spams. Le taux de retour est quand à lui beaucoup plus bas qu’un emailing ciblé, avec un taux de retour en moyenne de 1 et 2%.

 

Pourquoi faire de l’emailing ?

  • Son Prix : C’est l’une des raisons principales, on ne va pas se le cacher ! Les campagnes sont la plupart du temps gratuites. L’évolution du prix (quand il y en a un) dépend généralement du nombre de destinataires que vous souhaitez atteindre. Même si des entreprises payent pour faire de l’envoi massif , les coûts restent très abordables.  
  • Créer un lien : avec vos clients, vos prospects, votre réseau.
  • Différents usages : C’est un outil parfait pour communiquer sur vous, vos offres, pour vendre, créer du trafic sur votre site,  renforcer sa notoriété, acquérir de nouveaux clients, fidéliser…
  • Son atout principal ? La possibilité d’incorporer des liens, des images et des vidéos, des informations supplémentaires en quelques clics.
  • Taux de retour  : 5 à 15%. Il ne faut jamais oublier qu’un bon e-mailing permet à celui qui le réceptionne de pouvoir répondre très rapidement.
  • Rapide : Faire une campagne emailing ne prend en général que peu de temps.

 

Comment faire un bon emailing ?

On ne le dira jamais assez, l’important n’est pas la quantité mais la qualité ! On aimerait atteindre un maximum de personnes lors des campagnes, mais l’important c’est de cibler ses contacts.

Voici les étapes à respecter pour la conception d’un bon emailing :

1- Posez-vous la question de : “Pourquoi envoyer cet emailing ?” (pousser à l’achat, donner des actualités, parler d’un évènement…).

2- Il vous faut un titre (objet de votre email) qui incite à la lecture. Il doit être de 50 caractères maximum !

3-Adaptez et personnalisez votre message en fonction de sa cible.

4- Faites des phrases courtes, allez à l’essentielle.

5- Ne négligez pas le contenu, vous devez rendre votre message captivant (image, vidéo, histoire ou réalisation récente).

6- Insérez à la fin un bouton “Call to action” pour des retours plus rapides (un bouton “Acheter” ou “En savoir plus”).

7-Ajoutez un bouton de partage sur les réseaux sociaux peut également être intéressant pour étendre la campagne à un public plus large.

 8- N’oubliez pas de laisser la possibilité à vos destinataires de se désabonner à votre newsletter (RGPD).

 

Les différentes solutions existantes

Monsieur Lucien vous a réalisé un comparatif des meilleures solutions pour réaliser vos campagnes emailing (en version gratuite):

 

MAILCHIMP

C’est LA référence mondiale : un logiciel complet et simple à utiliser.

  • Vous bénéficiez d’un envoi de 12 000 e-mails par mois et une base de données d’emails limitée à 2000 contacts. Une fois passé ce nombre de contacts, il vous faudra payer.
  • Vous avez la possibilité d’avoir des modèles de création (mises en page prêtes à l’emploi) et de réaliser les emailing en glisser-déposer (“Drag & Drop” chez nos amis d’Outre-Atlantique !).
  • Vous avez un accès à des statistiques très détaillées (taux d’ouverture, nombre de clics, liste des personnes ayant ouvertes l’e-mail…)

Les points faibles:

  • L’interface est tout en anglais et malheureusement pas encore disponible en français.
  • Son prix qui grimpe vite une fois la limite de la version gratuite atteinte.

Mailchimp en version payante propose des forfaits à la carte. Cependant, les prix sont très élevés comparés à ses concurrents.

SENDINBLUE

C’est un logiciel emailing français.

Comme Mailchimp, il dispose d’une interface facile d’utilisation.

  • Vous avez accès à quelques modèles de création (moins que sur Mailchimp cependant).
  • Vous bénéficiez d’un envoi de 9000 e-mails par mois et d’un nombre illimité de contacts (Ça, c’est l’avantage non négligeable de la solution).
  • Le logiciel est en français (Ça aussi c’est non négligeable !).

Les points faibles :

  • Le manque de modèles disponibles.
  • Le manque de statistiques.

Sa première offre payante commence à des prix très accessibles. Les offres payantes débutent à 19€ HT par mois pour 40 000 e-mails envoyés et toujours un nombre illimité de contacts.

MAILJET

Mailjet dispose d’une interface en français, et comme ses petits concurrents, d’un outil de création en ligne en glisser-déposer

  • Pour se différencier, Mailjet n’ajoute pas son logo en bas de vos e-mails (même en version gratuite !).
  • La version gratuite vous permet d’envoyer jusqu’à 6000 e-mails par mois sans limite de contacts. (Par contre, vous êtes limité à 200 e-mails par jour).

Les points faibles :

  • Sa version gratuite très limitée avec seulement 200 e-mails par jour.
  • Ses statistiques difficiles à trouver.

Le premier abonnement payant débute à 5,49€ /mois pour 30 000 e-mails envoyés.

MAILKITCHEN

Mailkitchen est une solution très complète d’envoi d’e-mails en version française.

  • La solution est facile à prendre en main.
  • La version gratuite vous permet d’envoyer 10 000 e-mails par mois (1000 par jour). Le nombre de contacts est quant à lui illimité.
  • Le test “Spam Assassin” , c’est LE petit plus de Mailkitchen ! Ce test vous aide à savoir si votre e-mail est assez bien réalisé pour aboutir dans la boîte de réception de votre destinataire et non dans ses courriers indésirables.

Les points faibles :

  • Mailkitchen ajoute son logo en bas de chacun de vos e-mails envoyés. C’est le gros point faible de cette solution gratuite qui reste cependant l’une des plus complètes sur le marché.

Les offres payantes commencent à partir de 9,90€ /mois et proposent jusqu’à 20 000 e-mails par mois.

Vous l’aurez compris, l’emailing est un outil majeur de la communication et est devenu incontournable pour la plus part des entreprises ! C’est un aspect de la communication à ne pas négliger ! 😁

Si jamais certaines questions vous turlupinent à ce sujet, n’hésitez pas laisser un commentaire en bas de cet article, ou bien tout simplement à nous contacter… par e-mail bien sûr ! 😉

Share This